Le poids de la société de consommation, on en parle ?

Fin de semaine oblige, j’ai commis l’irréparable : aller faire un tour du côté de chez Biba. Si tu passes par ici : cher (chère ??) Biba, je n’ai rien contre toi. Mais tu m’as gonflée avec ta façon de représenter les célibataires en tête à tête avec des sucreries qui leur évitent de se morfondre pour la Saint Valentin… Et tu m’as encore plus gonflée, avec la breaking news « alimentaire » inside…

Lire la suite